Elections législatives et le devenir de la Savoie

Halte à la sous-france, que vive la Savoie fédérale.
Analyse de ce qui se passe en ce moment.
Paris a réussi à mettre le grappin sur la Savoie car avec sa politique, elle a réussi à écarter tout ce qui pouvait encore protéger notre pays.
En effet les politiques savoyards qui restaient encore un peu fidèle à leur pays d’origine ont été balayés, remplacés par de jeunes loups, venus de je ne sais où, sans expérience montagnardes et qui de par leur formation n’ont que faire de notre territoire et de notre pays millénaire.
Tous ces jeunes loups européens fanatiques vont faire disparaître notre Savoie.
Ceux-là je les connais, je les ai pratiqués dans les grosses entreprises, et je peux vous assurer qu’ils n’ont été formés que pour obtenir des résultats, qu’importent les dégâts collatéraux.
Aujourd’hui avec ce qui se prépare en France, c’est une soumission sans failles à l’Europe des banques et des lobbys.
Dans tout ça la Savoie devient une terre de richesse qu’ils voudront exploiter à outrance, et dans tout ça, la Savoie pays historiquement millénaire sera amalgamée dans une terre comme toutes les autres, sans titre, et sans histoire.
Mesdames, messieurs, femmes ou hommes politiques de Savoie, vous devriez vous poser les mêmes questions que les citoyens de Savoie Fédérale et peut être rejoindre leurs idées, même si nous ne sommes pas d’accord sur la vision de la Savoie demain.
Sachez qu’après dimanche prochain, quand vous n’existerez plus, votre projet qui était Savoie Mont-Blanc, va sauter en éclats car vous n’aurez plus le pouvoir de le construire.
Nous devons nous réunir rapidement pour définir la stratégie de demain.
Nous pensons à Savoie Fédérale, que même dans l’adversité nous pouvons avec un dialogue franc, sincère et constructif aboutir et rassembler le plus grand nombre de savoyardes, de savoyards, de savoisiennes et de savoisiens pour sauver ce que nous avons toujours respecté  » La Savoie »

Pierre Biguet

Une pensée sur “Elections législatives et le devenir de la Savoie

  • 19 juin 2017 à 15 h 25 min
    Permalink

    Très juste!
    Et pour se rapprocher il n’y a qu’à signer l’entente entre les divers mouvements savoisiens dont vous parliez le 6 juin.
    je crois que les Savoisiens, soucieux de leurs avenir, n’attendent que ça: Un rapprochement effectif, dans le respect mutuel, de tous les mouvements savoisiens comme celui qui est en train de s’amorcer, avec une photo de tous les dirigeants se serrant la main. Les Corses l’on bien compris et c’est comme ça qu’ils arrivent à placer leurs pions en France, avant d’accéder à leur indépendance, alors pourquoi donc les Savoisiens ne le comprendraient-ils pas?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *