Réveillons-nous, notre pays disparaît

Halte à la sous-france , que vive la Savoie Fédérale.

Le Dauphiné ligoté du jour :
Titre : La cour d’appel des Savoie aspirée par une cour des Alpes à Grenoble.
Mais jusqu’où les Savoisiens sont-ils capables de baisser la culotte ??
Reprenons le traité de 1860 et constatez ce qu’il en reste !!!
Les zones, neutre et franche disparaissent qui bouge ??
Les droits acquis disparaissent, qui bouge ??
L’enseignement de notre histoire disparaît, qui bouge ??
Les montagnards se font déloger par une population envahissante avide de plus-values ! qui bouge ??
Aujourd’hui c’est au tour de la cour d’appel, dernier rempart de notre histoire qui porte atteinte à un patrimoine séculaire, que la Savoie a considéré comme un droit acquis et qu’elle a entendu se réserver dans son vote, ce privilège.
Aussi haut qu’on remonte dans notre histoire, la Savoie a eu son organisation judiciaire. En effet c’est par une charte du 29 novembre 1329 qu’Aimon, seizième comte de Savoie, établit à Chambéry un Conseil résident, investi d’attribution à la fois politiques, administratives et judiciaires.

La Savoie, notre Savoie se laisse bouffer sans rien dire !!
Ce n’est plus en se gargarisant sur les réseaux sociaux que nous allons réussir à sauver notre pays.
Car force est de constater, Savoisiennes et Savoisiens que notre patriotisme est ridicule car incapable d’imposer le respect du vote de nos aïeux.

Nous sommes trahis de toutes parts :

Par Genève qui a bien profité du cadeau (27 communes) fait par la Savoie en 1815 pour qu’elle puisse devenir Canton Suisse. Ce cadeau qui était assujetti, en contrepartie à l’octroi d’une neutralité, que Genève a laissé voler en éclat en 1919 pour son confort et l’égoïsme de ses administrés.

Par les signataires du traité de Vienne qui ont accepter la suppression de la neutralité de la Savoie sans réaction !!

Par la France qui n’a jamais respecté sa parole et sa signature pour les conditions du traité de 1860 qui a lié la Savoie à l’Empire de Napoléon 3.

Par ses élus qui se sont laissé attirer et corrompre par les fastes parisiens.

Bref, Savoisiennes, Savoisiens, quand, allez-vous vous rendre compte que vous n’êtes qu’un troupeau, sur un territoire exploité par des organisations venues d’ailleurs ??

Il serait temps de réagir, enfin si vous en avez la volonté !!
Sinon ne vous plaigniez plus et abandonnez donc vos idées de montagnards, savoyards, savoisiens en laissant partir votre pays dans l’impersonnel et l’ignorance.

Pour l’éviter, je ferai même appel à tous les groupes et à toutes les volontés patriotes, pour se rassembler et décider d’agir efficacement pour défendre notre Pays, notre Territoire et notre Dignité.

Pierre Biguet

5 pensées sur “Réveillons-nous, notre pays disparaît

  • 20 février 2018 à 15 h 47 min
    Permalink

    « Pour l’éviter, je ferai même appel à tous les groupes et à toutes les volontés patriotes, pour se rassembler et décider d’agir efficacement pour défendre notre Pays, notre Territoire et notre Dignité ».
    Belle idée pleine de bon sens. Pour rassembler et agir efficacement il y a déjà l’Assemblée de la Savoie qui regroupe 5 mouvements de sensibilités fort différentes, dans le respect mutuel et la liberté d’agir de chacun pour le bien commun de notre Savoie.
    Pourquoi pas 6?

    Répondre
  • 22 février 2018 à 11 h 16 min
    Permalink

    L’appel au rassemblement est déjà fait depuis longtemps …..mais il est facile de refuser toute alliances et de crier « au loup » . Par ailleurs il appartient aux populations de Savoie de défendre le traité d’annexion et non pas de se coucher comme carpettes et de dénigrer tous ceux qui vont dans ce sens ……

    Répondre
  • 26 mars 2018 à 1 h 41 min
    Permalink

    La bataille pour la reconquête et la réunification de la Savoie est une bataille perdue d’avance.

    A force de mener depuis plusieurs décennies une guerre de chapelle incessante, les différents leaders indépendantistes, incapables de se mettre d’accord sur un projet fédérateur, sont devenus inaudibles.

    Combien de sites web et d’organisations différentes se revendiquent être soi-disant « État de Savoie », « État Fédéral de Savoie », « Direction aux Affaires Savoyardes », etc.

    Haranguer la populace n’aurait de sens que si les leaders des différents mouvements étaient capables de mettre leurs égos de côté au moins le temps de lutter ensemble pour voir advenir ce que nous appelons tous de nos voeux les plus chers: une Savoie souveraine, libre et indépendante, telle qu’elle aurait dû rester.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *