Des idées directrices pour La Savoie

La Savoie sera demain un pays de liberté, où la démocratie sera appliquée dès que la commune, qui
décidera de ses représentants provinciaux, qui eux-mêmes éliront par tirage au sort leurs sénateurs qui
siégeront au SÉNAT pour la gouvernance de l’ETAT.
L’économie profitera à l’ensemble de la population, puisque la femme ou l’homme au service des
personnes d’initiatives sera dans tous les cas intéressés à la réussite des outils de production.
Les sociétés feront leur développement sans le recours au dumping salarial.
Les travailleurs détachés ne seront autorisés que lorsque toutes les solutions de recrutement auront été
épuisées et devront être rémunérées au même taux horaire que les autres salariés de la corporation.
Les réfugiés seront accueillis selon les possibilités d’hébergement du territoire et de possibilité d’emploi,
des structures seront mises en place pour leur formation ainsi que pour leur permettre d’apprendre notre
langue.
Ces réfugiés devront signer un contrat les liant au PAYS pour exercer un minimum de temps de travail
afin de dédommager des frais occasionnés pour leur formation.
La Savoie réfléchira à l’organisation de son territoire afin d’éviter les déplacements inutiles et fera en
sorte d’utiliser les voies ferroviaires anciennes et nouvelles pour faciliter les communications entres les
vallées et provinces de l’ETAT.
Nos barrages seront nationalisés pour permettre le rechargement à prix coûtant des véhicules électriques
et d’autoriser une utilisation d’énergie au moindre coût, l’excédent de fourniture d’électricité sera
revendu aux pays limitrophes.
Le tourisme d’hiver et d’été sera réglementé par un plan d’occupation des sols draconien qui respectera
l’architecture locale et qui bloquera le développement outrancier actuel, mais permettant la rénovation
de l’existant.
La Savoie interdira la traversée de son territoire pour les camions de transit international en obligeant
l’utilisation de ferroutage existant.
La Savoie, facilitera les relations inter-régionales sur l’ensemble de l’ARC-ALPIN, de NICE à GENÈVE,
du PIEMONT, VAL-D’AOSTE, VAUX et VALAIS de façon à développer la grande et la plus performante
région skiable de notre terre en optimisant au maximum les taux de remplissage et des moyens de
modernisation des remontées mécaniques.
La Savoie s’attachera à rédiger une constitution simple, compréhensible en laissant le soin au SÉNAT de
juger et d’établir les jurisprudences des interprétations des jugements de conflits de voisinage.
Pour plus d’explications, vous pouvez vous référer au programme établit par les ateliers de SAVOIE
FÉDÉRALE.
Pierre BIGUET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *